gingembre-chimio

Le gingembre est une épice fantastique utilisée non seulement pour l’ et les jus mais aussi pour traiter les nausées et le mal des transports. Cependant, ce qui est encore plus étonnant, ce sont les nouvelles études qui sortent et qui montrent l’effet que le gingembre a sur différents types de .

Une étude réalisée par la Georgia State University a constaté que l’extrait de gingembre a été en mesure de réduire la taille d’une tumeur de la prostate de 56% chez la souris. On a également constaté que le gingembre a réduit l’inflammation et alimenté les souris en antioxydants.

Cette étude n’était que le début. Une autre étude publiée sur PLoS a constaté que le 6-shogaol, un composé trouvé dans le gingembre, est supérieur pour cibler la cause de la malignité du cancer du sein ou des cellules souches du cancer du sein.

racine

Les cellules souches cancéreuses ne représentent que 0,2 à 1% de la composition cellulaire d’une tumeur, mais elles sont très difficiles à tuer. Si la cellule souche n’est pas détruite, cela va créer encore plus de cellules cancéreuses qui pourraient voyager dans tout le corps.

« Ce que cela signifie est que ces cellules souches cancéreuses sont capables d’auto-renouvellement; elles sont capables de différenciation en continu, sont résistantes aux agents chimiothérapeutiques classiques, et sont capables de se séparer et de former de nouvelles colonies tumorales. La seule façon de s’assurer pleinement que votre corps est guéri du cancer est de détruire les cellules souches cancéreuses dans une tumeur ». (Health Nut News)

cellules-souches-cancereuses

Cette étude a révélé que le 6-shogaol trouvé dans le gingembre est produit lorsque la racine est soit séchée ou cuite. Ce sont des méthodes courantes pour préparer le gingembre. Mais ce qui est encore plus étonnant est l’effet qu’il a eu sur le corps en luttant contre les cellules souches du cancer.

 « Les chercheurs ont constaté que ces effets de destruction du cancer sont survenus à des concentrations qui étaient non-toxiques pour les cellules non-cancéreuses. Cela signifie que ce composé particulier du gingembre a seulement tué les cellules cancéreuses, épargnant les cellules saines. Cela le rend très différent des traitements conventionnels du cancer qui ne présentent pas ce genre de cytotoxicité sélective, ce qui signifie qu’ils peuvent vraiment nuire au patient ». (Health Nut News)

Dans le cancer du sein, l’étude a montré que le 6-shogaol a un impact substantiel sur le cycle cellulaire qui augmente la mort des cellules cancéreuses. Il inhibe également la croissance des sphéroïdes ou amas du cancer du sein.

Enfin, par rapport au médicament anticancéreux Taxol, le 6-shogaol a tué plus de cellules cancéreuses et de tumeurs. Même lorsque la dose de taxol a été augmentée, les chercheurs ont constaté que le 6-shogaol était 10 000 fois plus efficace que le Taxol pour tuer les cellules souches cancéreuses, empêcher les nouvelles tumeurs de se former et maintenir en vie les cellules saines.

Il convient de noter que cette étude n’a pas été réalisée sur les personnes, mais sur des cultures cellulaires. Cependant, les résultats sont très prometteurs pour de nombreux futurs malades du cancer. Il est bien connu que les traitements traditionnels du cancer sont durs pour l’esprit, le corps et l’âme.

Source : David Wolfe

 

Note AM :

On commence à voir sortir de plus en plus d’études concernant des produits naturels qui on un effet sur le PH du corps (exemple : Le citron et le bicarbonate de soude – Solution anti cancer en gardant un PH équilibré). Tout cela corrobore avec les études de Otto Heinrich Warburg, qui a prouvé que la vraie cause du cancer était liée au PH du corps : (voir : Voici La vraie cause du cancer et pourquoi elle a été gardée secrète !!!)

La chimiothérapie, elle, vient tuer de manière aléatoire un peu toutes les cellules du corps, y compris des cellules cancéreuses, mais surtout et aussi des cellules saines, on peut s’en protéger avec le jeûne par exemple : Le Jeûne thérapeutique détruit le cancer et régénère le corps – Prouvé scientifiquement ! En effet, le Jeûne va modifier le code génétique des cellules saines qui vont être protégées contre toute agression extérieure, et donc survivre à la chimio. Mais les études montrent aussi que sans chimio, le jeûne sera bien plus efficace pour éliminer les cellules cancéreuses (voir le documentaire ARTE en fin d’article sur le Jeûne)

Dans beaucoup de cas, c’est la chimio elle-même qui achève de tuer les patients, et dans quelles conditions, avec tous les effets secondaires qu’elle induit : HORRIBLE: Un professeur de Berkeley : « Les gens ne meurent pas du cancer mais de la chimiothérapie ».

L’ayant vécu moi-même, je sais de quoi je parle !

Le problème de la chimio, c’est qu’elle vient détruire le système immunitaire du patient, et rendre le PH du corps encore plus acide, et donc rendre l’environnement encore plus favorable au développement de nouvelles cellules cancéreuses. Vous remarquerez qu’un médecin ne parlera jamais de guérison, mais de rémission… En effet, les probabilité de développer un nouveau cancer après une chimio sont tellement grandes si les patients ne font rien pour se détoxifier et assainir leur corps qu’ils ne vont pas prendre le risque de parler de Guérison. La question que l’on pourrait se poser est… Vu que l’on sait tout cela, est-ce que cela n’est pas voulu par l’ ? Quand on sait les sommes colossales qu’elle gagne avec des traitements chimiothérapiques… 

A chacun de décider par lui-même en son âme et conscience. J’avais discuté longuement avec un médecin il y a quelques années, qui étudiait les effets des , mais aussi de la chimio. Et il me disait quelque-chose qui a marqué mon esprit et motivé à effectué toutes les recherches que j’ai pu faire sur ces sujets depuis. L’hygiène de vie des gens s’est tellement dégradé depuis 40 ans qu’il y a de grandes chances que la plupart d’entre nous développe un cancer ou une maladie grave avant d’atteindre 50 / 60 ans. Il n’est jamais trop tard pour changer ses habitudes et faire de la prévention non ? Le jeûne thérapeutique annuel, neutraliser son PH, boire beaucoup d’eau et arrêter le sucre, etc etc etc

Petit rappel sur l’espérance de vie, elle est calculée en fonction de l’âge auquel les gens meurent, mais les gens qui meurent aujourd’hui à 80 ou 90 ans, ont vécu plus de la moitié de leur vie avec une alimentation et une hygiène de vie plutôt saine. Nous, nous vivons dans l’ère industrielle de l’alimentation et de la médecine depuis notre naissance ! Pensez vous vraiment que cela ne va pas avoir d’impact sur notre espérance de vie ? Seulement, il est encore trop tôt pour en voir les effets réels, et nous ne pourrons en tirer des conclusions que d’ici quelques années quand cette espérance de vie commencera à chuter ! Et çà va arriver ! Préparez vous !

Je ne le développe pas trop ici, mais posterais un article très prochainement sur les études du docteur Ryke Geerd Hamer et ses 5 lois de la médecine. Il prend le problème totalement dans l’autre sens. Là ou la médecine moderne part des symptômes pour y trouver des remèdes. Lui s’attaque à la racine de toute maladie : Les émotions !!!

Belle journée et bonne à tous

Alain Mirak

Commentaires

23 COMMENTAIRES

  1. Tu peux même pas t’imaginer..des années que je n’ai pas prix un seul médicament. Évidemment, le gingembre seul ne suffit pas, il faut utiliser le curcuma, la cannelle, le pollen, la propolis..etc..
    Enfin bref, c’est pas grâce à moi que les labos font leur beurre..

LAISSER UN COMMENTAIRE