Une lettre du prince Charles datée de 1986 et adressée à Laurens Van Der Post, critique le « sioniste» et traite les habitants d’Israël d’«étrangers» qui sont «à l’origine de tous les problèmes au Moyen-Orient». Cette lettre, qui risque de provoquer un tollé dans les milieux pro-sionistes, a été révélée par le quotidien britannique The Daily Mail.

Dans cette correspondance destinée à l’explorateur Laurens Van Der Post, le prince Charles se plaignait de la présence d’«étrangers» – allusion aux Israéliens – au Moyen-Orient qui, selon lui, sont «la source de toutes les incertitudes dans la région».

Le quotidien britannique qui a surpris tout le monde en publiant un extrait de la lettre du prince dans laquelle ce dernier faisait savoir à Laurens Van Der Post que «l’exode des juifs européens au Moyen-Orient a provoqué de grands problèmes» dans cette partie du monde, tout en expliquant que le qui gangrène le Moyen-Orient ne prendra fin qu’avec la disparition des causes du malaise dans cette région.

L’héritier de la couronne britannique avait, dans cette même lettre, exprimé le souhait de voir un président américain «s’armer de courage», pour pouvoir s’opposer au « sioniste». «J’admets volontiers que les Arabes et les juifs sont des peuples sémites. Mais c’est surtout le flux de juifs étrangers, venant surtout de la Pologne, qui a causé ses grands problèmes», écrivait en substance le prince Charles.

Cette lettre datée du 24 novembre 1986 a été retrouvée, selon le journal britannique, dans les archives publiques, en pleine célébration par le Royaume-Uni du centenaire de la déclaration de Balfour, document controversé à l’origine de la création de l’Etat d’Israël sur le territoire palestinien.

La lettre du prince Charles peut incommoder les décideurs de l’establishment en raison du rôle-clé joué par la Grande-Bretagne dans la création de l’Etat hébreu.

 

Source : https://www.algeriepatriotique.com/2017/11/13/prince-charles-lobby-sioniste-cause-de-maux/

Devenez membre premium

Accédez à l'ensemble des fonctionnalités, et à la consultation du site sans publicité. Et par la même occasion, apportez votre soutien à la revue de presse alternative.

Abonnez-vous

Ne ratez plus aucun article

Commentaires