Ce « pire état de  » inclut le 34ème rang mondial en matière de mortalité infantile. En d’autres termes, les Etats-Unis sont les 34ème pour la survie infantile avec le taux le plus élevé de vaccinations. Certaines proviennent directement des vaccinations multiples administrées.

Mais les  sont les leaders du monde des vaccinations infantiles administrées au cours de la première année suivant la naissance: 26 vaccinations au cours de cette période.

La seule vaccination dont je me souviens pendant ma petite enfance, vers 1948, était le vaccin antivariolique, celui qui laissait une zone creuse et ronde sur le haut du bras, un tatouage sans encre qui prouvait que vous aviez reçu ce vaccin. Plusieurs mois après, il y a eu la piqûre de rappel qui m’a éloigné de mon professeur de première année d’école, car j’avais attrapé la varicelle.

Au cours de mon instruction navale, ils ont fait des essais sur nous de vaccination de masse de la polio avec, à la place des seringues et des aiguilles, un pistolet à haute pression. J’ai alors eu un long séjour à l’infirmerie de la base, abattu par la grippe. Entre ces deux , il se peut que j’ai eu un vaccin ou deux contre le tétanos.

Extrait de The Healthy Home Economist:

En 1950, il y avait 3 vaccins infantiles, généralement lorsque l’enfant entrait à l’école.

– En 1983, il y avait 10 vaccins recommandés avant l’âge de 6 ans (24 doses, 7 injections, 4 doses par voie orale pour la polio).

– En 2010, le calendrier de vaccinations du CDC totalisait 68 doses, avec plus de la moitié avant l’âge d’un an et demi.

– En 2016, le calendrier a atteint 74 doses avant 17 ans avec 53 injections et 3 doses orales du rotavirus.

Le nombre de vaccins inclus dans le calendrier infantile a quadruplé en soixante ans avec plusieurs injections multiples et piqûres de rappel pénibles. Parallèlement à cette augmentation exponentielle des calendriers « recommandés » du CDC, la santé des enfants s’est dégradée.

Les auto-immunes, les troubles de l’apprentissage, les allergies alimentaires, les douleurs chroniques, et l’obésité infantile ont tous augmenté. La santé globale de cette nation se classe très bas par rapport à tous les autres pays industrialisés, la bonne dernière dans la plupart des endroits.

Le faux dogme du vaccin est si oppressant que presque personne détenant une autorité, même dans les grand public, ne fait le lien entre la mauvaise santé et les taux élevés de vaccination. Non, et même au lieu de cela, 3 nouveaux vaccins ajoutés pour 2016 sont exigés par l’intermédiaire des professionnels ou par la coercition des pédiatres qui ont le droit de refuser les soins médicaux pour les enfants qui ne sont pas vaccinés.

Détruire la santé avec des vaccins est rentable

En 1986, après la débâcle du plan de vaccination contre la grippe porcine de 1976, les compagnies pharmaceutiques ont fait pression sur le système judiciaire pour participer à la rédaction des lois garantissant qu’ils ne pouvaient pas être poursuivis pour les effets indésirables des vaccins, les dommages et les décès.

Cette loi a créé le tribunal des vaccins où les dommages des vaccins seraient indemnisés pour les parents dont les enfants étaient victimes d’effets délétères des vaccins s’ils pouvaient prouver que ces effets étaient provoqués par les vaccins. C’est un système très lourd mis en place en dehors du système judiciaire de responsabilité civile, sans jury par des pairs, pour déterminer qui pourra obtenir une compensation fournie par les taxes supplémentaires ajoutées au prix de vente des vaccins. En 1986, après la débâcle du plan de vaccination contre la grippe porcine de 1976, les compagnies pharmaceutiques ont fait pression sur le système judiciaire pour participer à la rédaction des lois garantissant qu’ils ne pouvaient pas être poursuivis pour les effets indésirables des vaccins, les dommages et les décès.

Nous avons donc des compagnies pharmaceutiques sociopathes géantes récoltant des revenus fabuleux sur le système de protection fallacieux contre les maladies mineures, qui créent souvent des dommages collatéraux, et qui sont considérés d’intérêt général pour l’immunité du troupeau. Un non-sens total. Mais c’est un modèle axé sur le plus grand profit des entreprises.

Le mouvement voyant la santé des enfants s’aggraver apporte encore plus d’affaires pour les compagnies pharmaceutiques et les sociopathes académiques qui bénéficient d’une recherche rémunérée lorsqu’ils obtiennent les résultats correspondant aux voeux de Big Pharma de mettre leurs «  » toxiques sur le marché.

Notes sur la vidéo:

– Les cas d’ sont passés de 1 sur 10 000 à 1 sur 100 – la seule condition modifiée est les vaccins.

– Les vaccins contiennent du mercure, de l’aluminium, des virus, des tissus humains, des neurotoxiques.

– Ils engendrent des réactions auto-immunes, attaquent les tissus du cerveau et provoquent d’autres syndromes dont le TDAH et des allergies. Le système immunitaire n’est pas complet à la naissance, la partie humorale est supprimée. Question: pourquoi fait-on ça?

  1. Le profit de l’.
  2. Ils connaissent les bases moléculaires de la biologie: donc c’est de l’eugénisme.
  3. Les maladies infectieuses ont diminué grâce aux améliorations de l’hygiène et de l’éducation.

– Mettre des toxines dans le système sanguin, c’est pour le moins naïf, et possiblement une idée malsaine. L’éducation scientifique a été promue par les fondations de Rockefeller et Carnegie encourageant les idées d’eugénisme. Les médecins ne remettent pas en question les enseignements et ne vont pas lire les études de base.

– Tant d’enfants ont subi de graves dommages. 80% de notre corps est composé d’eau et ce facteur n’est jamais étudié.

– Nous sommes en état de sur le plan psychologique. Il existe des gens qui veulent que vous appliquiez les règles conventionnelles de soins. Cela lui rappelle l’Inquisition: l’église pensait que vous étiez mauvais si vous aviez une maladie, c’était un péché, les herboristes étaient donc persécutés.

– Il nous faut arrêter les vaccinations maintenant. Par exemple, la vaccination contre le papillomavirus est inutile: aucune preuve de son efficacité mais de solides preuves de ses dangers (des morts). Elle est au Mexique maintenant. Les Aztèques sacrifiaient leurs enfants aux Dieux. En Amérique, ils sacrifient de jeunes enfants à la profession des vaccins.

par Paul Fassa, Source: Real Farmacy

Références:
thehealthyhomeeconomist.com
thevaccinereaction.org
thehealthyhomeeconomist.com
healthimpactnews.com

Commentaires